Inscrivez-vous à la Newsletter

La route de l'énergie

Rechercher


Derniers commentaires

Torck (EDF et la transit…): et pourquoi est-ce EDF qui doit être l’acteur majeur de la transition énergétique? Et la liberté d’en…
Wetzel (COP 21 : le grand…): Nous y avons cru et nous avions raison ! après avoir consulté mes chiffres de production du 01 janvie…
Wetzel (Solaire en Nord 1…): Déjà 10 ans, nous y avons cru et nous avions raison ! Et pour confirmer cela : après avoir pris conna…
ROSSIGNOL (Arnaque, vous ave…): Moi même victime du photovoltaique par la société Groupe Solaire de France qui fait de la publicité s…
BERMEJO Paul (La Route de l’Ene…): Avec un ami, nous souhaitons participer à la route de l‘énergie des 26 au 29 septembre prochain. Nous…
Doucet Teddy (Une centrale phot…): Bonjour, ayant participer à l’installations et aux montages de ce site de panneau solaire , je trouve…

« Une centrale photovol… | Accueil | Recyclage des panneau… »

Conférence environnementale

Lundi 01 octobre 2012 à 18:59
Le récent rapport gouvernemental sur l’éolien et le photovoltaïque publié avant la conférence environnementale amène quelques réflexions :
Tout d’abord la composition du groupe d’auteurs : ce sont des ingénieurs dont la formation les conduit à défendre le modèle de production d’énergie actuellement en place dans notre pays.
Sans vouloir polémiquer on pourrait demander, pour équilibrer, un rapport sur l’industrie nucléaire par les ingénieurs de Global Chance et de Négawatt.
On perçoit vite le parti pris lorsque la première recommandation consiste à souligner qu’il faut privilégier la production d’énergie à bas coût. D’emblée le sujet est placé au plan économique avec la production d’électricité nucléaire comme référence sans que le calcul de son coût soit questionné.

Par la suite, on minimise les performances du PV notamment quand on affirme que les panneaux ont une puissance de 100 W/m² alors qu’ils peuvent atteindre couramment 150 voire 170 W/m² pour les capteurs hybrides. On rencontre la même sous estimation pour la production : le rapport indique une production moyenne de 100 kWh/m²/an alors que dans le Nord-PdC on atteint facilement 150 kWh/m²/an. Une installation standard de 3 kWc pourra fournir annuellement 3000 kWh avec seulement 20 m² de panneaux et non pas 30 m² comme indiqué. Les valeurs  avancées dans le rapport sont donc bien inférieures aux productions nordistes qui ne sont pas les meilleures !

Le rapport souligne naturellement les problèmes liés à l’intermittence de la production et la nécessité du stockage. Les travaux sur le stockage par l’hydrogène sont heureusement mentionnés mais avec un rendement de 30 %. Cette valeur, que nous n’avons pas vérifiée, est donnée sans commentaire. Nous en risquons un : c’est la même que pour les centrales nucléaires !  Avec la différence notable, qu'avec le stockage par l'hydrogéne associé à l'énergie solaire ou éolienne, tout est renouvelable et recyclable avec beaucoup moins de pollution.

Au chapitre de l’Allemagne, on qualifie de pari technologique les décisions prises Outre-Rhin en décrivant les difficultés rencontrées (retard et financements). Bien sûr, chez nous, il n’y a aucun problème de ce genre...

Nous reconnaissons volontiers le changement de ton en comparant avec le rapport Charpin, mais nous ne percevons pas une réelle volonté de voir se développer rapidement les ENR et cela peut expliquer les faibles ambitions de la feuille de route qui a été éditée après la conférence environnementale.
Partagez sur :
  • email
  • Facebook
  • Google
  • LinkedIn
  • Twitter
Cet article a été lu 122 fois.

Commentaires
Doise

Bonjour.
Je suis pas étonné du contenu de ce rapport!! En effet pour tous les gouvernements le problème de l Energie n est pas un problème environnemental mais un problème financier, comme si la nature ne nous le ferait jamais payer!, comme souvent on calme le peuple… Car tout passe d abord par un changement global de comportement, il faut d abord apprendre aux français à être sobrent, ensuite on pourra insérer les ENR.
À quand une taxe carbone ( ou équivalent), comment peut on être favorable à l environnement et subventionner en même temps le gasoil comme cela à été fait il y a quelques semaines, comment peut on subventionner le gaz et l électricité en limitant l augmentation de la hausse alors que tout le monde sait que cette pirouette est recaler quelques après par le conseil d état!!
Apprenons aux français à consommer moins, aidons les a rénover leur logement, ce sera en plus bénéfique pour l emploi et des emplois non de localisables.
Bref, le chemin est encore long.

Doise (URL) - 08-10-’12 20:59


(champ optionnel)
(champ optionnel)
Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'association Solaire en Nord se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.
 

A propos

"Solaire en Nord" Association loi 1901 créée en 2005.
Cliquez ici pour plus de détails.

Archives

Catégories

Propulsé par PivotX - 2.3.6
 

Solaire en nord