Inscrivez-vous à la Newsletter

La route de l'énergie

Rechercher


Derniers commentaires

Torck (EDF et la transit…): et pourquoi est-ce EDF qui doit être l’acteur majeur de la transition énergétique? Et la liberté d’en…
Wetzel (COP 21 : le grand…): Nous y avons cru et nous avions raison ! après avoir consulté mes chiffres de production du 01 janvie…
Wetzel (Solaire en Nord 1…): Déjà 10 ans, nous y avons cru et nous avions raison ! Et pour confirmer cela : après avoir pris conna…
ROSSIGNOL (Arnaque, vous ave…): Moi même victime du photovoltaique par la société Groupe Solaire de France qui fait de la publicité s…
BERMEJO Paul (La Route de l’Ene…): Avec un ami, nous souhaitons participer à la route de l‘énergie des 26 au 29 septembre prochain. Nous…
Doucet Teddy (Une centrale phot…): Bonjour, ayant participer à l’installations et aux montages de ce site de panneau solaire , je trouve…

« Lueur d'espoir en rég… | Accueil | Débats transition éne… »

Producteurs photovoltaïque coupables

Vendredi 05 avril 2013 à 15:25

Une de nos adhérentes avait quelques inquiétudes sur l'impact du photovoltaïque sur la facture d'électricité de tous les consommateurs. Je vous propose la lecture de la réponse détaillée que nous avons faite. Rappelons que les particuliers représentent à peine 20% de la puissance photovoltaïque installée en France et...

en région Nord, Pas-de-calais, sur les 28 MWc de l'année 2012, le pic de raccordement de 24 MWc constaté au premier trimestre coïncide avec la mise en service de la centrale à l'usine Renault de Douai de 12 MWc.

Nous profiterons du débat national sur la transition énergétique pour interpeller le gouvernement et lui demander d’imposer à la société EDF et à ses filiales de publier le volume d’installations photovoltaïques réalisées pour leur compte et le bénéfice qu’elles en tirent d’EDF-Agence Obligation d’Achat via la CSPE

Questions :
1) Pourquoi y a-t-il tant de propositions de réparation des installations PV sur internet?
2) Les hausses prévues de l’électricité (30%) : est-ce que ce sont les usagers qui vont devoir payer pour les producteurs?

I) Pour inciter au développement des ENR et essayer d'atteindre l'objectif fixé par l'Europe de 20 % d'ENR en 2020, les gouvernements successifs ont pris diverses mesures concernant le tarif d'achat des ENR.
Pour le photovoltaïque, celui-ci était de 15 ct d'euro le kWh en 2002 avec une baisse régulière prévue chaque année.
Constatant l'absence de développement de cette filière en 2006 le gouvernement Villepin a décidé de doubler le tarif d'achat et d'offrir une prime à l'intégration des capteurs assez élevée ce qui a fait monter le tarif d'achat jusqu'à 60 ct d'euro environ !
A un tel tarif, une installation solaire devenait un véritable placement financier et de ce fait des entreprises de toutes sortes se sont mises à démarcher les particuliers appâtés par les gains substantiels et les défiscalisations.
Parmi elles, des entreprises peu sérieuses ont bradé le travail et ont disparu dès que les temps furent plus difficiles laissant ainsi en rade les particuliers crédules qui n'avaient pas pris les références de leurs installateurs. C'est sans doute à ce problème auquel vous faites allusion dans votre question.

Pour ce qui concerne le Nord, Pas-de-Calais, nous avons mis en place depuis janvier 2009 une charte de qualité Solaire en Nord résultant de l'expérience de nos adhérents et nous avons sollicité les installateurs de la région.
Nous avons donc une liste d'installateurs sérieux ayant signé notre charte sur notre site internet et nous agissons pour faire en sorte que cette filière dont nous avons besoin survive.


II) Lors du paiement de l'électricité que nous consommons, que ce soit à EDF ou à d'autres fournisseurs comme Enercoop (structure coopérative, électricité 100 % renouvelable) nous acquittons des taxes diverses :

- taxes locales de l'ordre de 12 % du total abonnement + consommation
- taxe CSPE (contribution au service public de l'électricité) actuellement de 1,35 centime d'euro par kWh
- taxe CTA 21 % du coût de l'acheminement de l'électricité pour payer les retraites des employés des industries électriques et gazières

La CSPE dont on entend parler dans les médias a différents rôles.
Elle permet de payer le différentiel entre le prix du marché de l'électricité et le prix du kWh payé aux producteurs d'électricité renouvelable.
Ainsi, en ce qui concerne le photovoltaïque, si le prix du marché est de 5ct d'euros le kWh et si le tarif d'achat est de 60 ct d'euro, la CSPE fournit la différence soit 55ct d'euros par kWh.
Mais la CSPE a aussi d'autres fonctions telles que le financement des surcoûts de production dans nos îles (Corse, DOM-TOM) ou encore le financement du surcoût pour le Diesel dispatchable auquel on fait appel lors des pointes de consommation quand le kWh fourni peut atteindre des prix exorbitants ! Pour l'anecdote, la CSPE sert aussi à rémunérer le médiateur de l'énergie.
Cependant, il faut reconnaître que, faute de gestion raisonnable, rigoureuse et sérieuse de la politique des ENR des gouvernements successifs depuis 2002, l'impact sur la CSPE du PV s'est fortement accru.
Dans l'augmentation prévue de 30 à 50 % du tarif de l'électricité d'ici quelques années, la CSPE n'intervient que pour une partie qui n'excède pas un 1/3. Vous pouvez remarquer que l'on ne parle pas des 2/3 restants dans la propagande médiatique *.
Ceci est dû au fait que les décideurs de l'énergie française ne voient pas d'un bon œil le développement de ces ENR et profitent de l'occasion pour les torpiller et cela a parfaitement fonctionné !

Nous demandons une autre façon de rémunérer les ENR. En particulier, nous demandons de tenir compte du fait que celles-ci sont produites sur le lieu de consommation et que le coût évité par EDF doit inclure celui du transport ce qui réduirait fortement le différentiel de prix donc l'impact sur la CSPE.
D'ailleurs, ce différentiel deviendra bientôt nul dans notre région.

Pour conclure :

1) Nous ne sommes pas responsables des choix tarifaires aléatoires des décideurs depuis 2002

2) Nous considérons qu'il est de notre devoir de recourir aux ENR ainsi qu'aux économies d'énergie (efficacité et sobriété énergétiques) pour l'avenir de notre planète et des générations futures.

Nous n'avons donc pas à rougir du choix que nous avons fait, bien au contraire, nous pouvons l'assumer avec fierté. Nous pouvons même nous revendiquer comme étant les Pionniers Ordinaires de la Transition Enérgétique pour faire référence aux propos de la Conférence Régionale de la transtion énergétique

* L’augmentation programmée du prix de l'électricité ne serait-elle pas due aussi aux importants travaux nécessaires sur les vieilles centrales nucléaires que l'on veut prolonger et aux surcoûts successifs dans la construction de l'EPR (quasi triplement de l'estimation initiale) ?
Partagez sur :
  • email
  • Facebook
  • Google
  • LinkedIn
  • Twitter
Cet article a été lu 340 fois.

Commentaires
Bernard

Ne nous laissons plus abuser par les politiques qui ont ces médias mensongers à leur botte! Des années de mensonge pour protéger le nucléaire aux dépens des ENR

Vive le photovoltaïque!

Bernard - 05-04-’13 15:53


(champ optionnel)
(champ optionnel)
Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'association Solaire en Nord se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.
 

A propos

"Solaire en Nord" Association loi 1901 créée en 2005.
Cliquez ici pour plus de détails.

Archives

Catégories

Propulsé par PivotX - 2.3.6
 

Solaire en nord