Inscrivez-vous à la Newsletter

La route de l'énergie

Rechercher


Derniers commentaires

Torck (EDF et la transit…): et pourquoi est-ce EDF qui doit être l’acteur majeur de la transition énergétique? Et la liberté d’en…
Wetzel (COP 21 : le grand…): Nous y avons cru et nous avions raison ! après avoir consulté mes chiffres de production du 01 janvie…
Wetzel (Solaire en Nord 1…): Déjà 10 ans, nous y avons cru et nous avions raison ! Et pour confirmer cela : après avoir pris conna…
ROSSIGNOL (Arnaque, vous ave…): Moi même victime du photovoltaique par la société Groupe Solaire de France qui fait de la publicité s…
BERMEJO Paul (La Route de l’Ene…): Avec un ami, nous souhaitons participer à la route de l‘énergie des 26 au 29 septembre prochain. Nous…
Doucet Teddy (Une centrale phot…): Bonjour, ayant participer à l’installations et aux montages de ce site de panneau solaire , je trouve…

« Transition énergétiqu… | Accueil | La Route de l’Energie… »

Alerte emplois, qu’attendons nous ?

Lundi 03 février 2014 à 09:09

En février nous allons inaugurer la première centrale citoyenne en région, ça sera l’occasion de fêter l’engagement conjoint d’une ville et de citoyens en route vers la troisième révolution industrielle.
Malheureusement cette fête sera endeuillée par une nouvelle disparition d’entreprise du secteur photovoltaïque, laissant 25 salariés sur le carreau.
Pourquoi encore attendre au risque de tuer le restant de la filière et des emplois locaux en région Nord - Pas de Calais.


La filière photovoltaïque court à la catastrophe malgré nos messages d’alertes depuis 2 ans. L’objectif de l’Etat et de la Région (SRCAE) est de 560 MWc installés en 2020. Il nous a fallu presque 10 ans avec un fort soutien des pouvoirs publics pour atteindre 80 MWc. Il ne nous reste plus que 6 ans, il faudrait une progression annuelle de 80 MWc pour atteindre cet objectif !

Comment allons nous faire ? Nous sommes inquiets après l’intervention aux Assises de l’Energie de M. le Ministre Philippe Martin, qui doute de la pertinence du soutien au PV dans les régions du nord de la France.

Nous n’avons pas d’inquiétude pour une partie de la classe moyenne qui fera appel à des sociétés étrangères pour leur production d’électricité individuelle, pendant que d’autres paieront leur énergie fissile, fossile et peut-être même éolienne offshore deux fois plus chère dans quelques années.

Nous pouvons être satisfaits de n’être pas envahis par des modules chinois, d’ailleurs pour protéger nos entreprises, l’intégration à la Française a été subventionnée exagérément depuis 2006. Mais de voir le futur ministère de la défense (voir photo) coiffé d’une toiture photovoltaique innovante réalisée par la société Belge ISSOL en dit long sur l'état de délabrement des entreprises françaises du photovoltaïque. Lors de l’inauguration de ce fleuron de l’architecture M.Philippe Martin devra assumer cet échec et la disparition des dernières entreprises du secteur.

Nous espérons en région une mobilisation forte des élus, des acteurs économiques, des associations et des citoyens pour interpeller le Président de la République. Attendre encore 9 mois la loi sur la transition énergétique pourrait être fatal pour les entreprises restantes.

Partagez sur :
  • email
  • Facebook
  • Google
  • LinkedIn
  • Twitter
Cet article a été lu 255 fois.

Commentaires
Hochart philippe

C’est la seule issue. Que les instances de notre région montrent leur détermination devant le pouvoir central. Que le conseil régional investisse dans des équipements. Comment est ce possible de sacrifier si vite une corporation. Nous avons de notre côté investi et payer chèrement nos formations. Les entreprises de proximité font tous les efforts possibles pour proposer des offres en photovoltaïque. Cette énergie et l‘équipement du bâti très dense en NpdC doivent faire parties des composantes de développement. On nous annonce déjà de nouvelles normes, liées à la RT2020, comment est ce envisageable sans entreprise de terrain, sans artisans du solaire…

Hochart philippe (URL) - 07-02-’14 18:26
Dambrine Richard

Depuis six ans que je produits, l’année 2012/2013 fut la moins bonne mais elle correspondait à la production annuelle calculée lors des simulations (2850 kWh). Les quatre autres années étaient supérieures de 7 à 10%. De là, on peut considérer que la production dans le nord pas de Calais peut être efficace et rentable et que le soutient de la filière est au moins aussi important que dans le sud de la France. De même, je travaille sur des projets africains et aucune entreprise française du photovoltaïque n’est compétitive alors qu’on trouve allemands, suisses et bien sur chinois.

Dambrine Richard - 08-02-’14 07:56


(champ optionnel)
(champ optionnel)
Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'association Solaire en Nord se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.
 

A propos

"Solaire en Nord" Association loi 1901 créée en 2005.
Cliquez ici pour plus de détails.

Archives

Catégories

Propulsé par PivotX - 2.3.6
 

Solaire en nord