Association de producteurs d'électricité solaire dans le Nord, Pas-de-Calais.
ACCUEIL    EXPLICATIONS    INSTALLATIONS    INFORMATIONS    ACTIONS  
   


La filière photovoltaïque souffre durement des mesures gouvernementales.
Liquidations d’entreprises et perte d'emplois



Dès l’annonce de la baisse du crédit d’impôt relatif aux installations photovoltaïques en septembre 2010, les entreprises du secteur dans la Région ont commencé à rencontrer des difficultés. Par la suite, le moratoire sur l’obligation d’achat décidé le 9 décembre 2010, la campagne de dénigrement du photovoltaïque conduite dans les médias et le décret n° 2011-240 du 4 mars 2011 imposant une baisse brutale des tarifs d’achat ont aggravé leur situation.
L’association Solaire en Nord a pris l’initiative de réaliser entre le 10 et le 18 mai un sondage auprès de ces entreprises. Dans ce laps de temps relativement court, nous avons obtenu une trentaine de réponses d’entreprises dont l’activité cumulée représente le tiers des installations posées en 2010.
 
Baisse du chiffre d'affaires
sur le premier semestre 2011
Perspective 2ème semestre 2011
 Sans perte    8% Baisse de l'activité 69%
< à 50% 23% Maintien de l'activité 15%
de 50 à 70 % 31% Reprise de l'activité 4%
de 75 à 95 % 19%

100% 19%


 La baisse d’activité est générale pour 92% des entreprises, 10% d’entre elles sont en liquidation, ce chiffre pourrait doubler dans les mois à venir. Malgré une diversification de leur activité pour certaines d’entre elles, nous pouvons estimer la perte d’emplois entre 100 et 140 pour les entreprises de la région. Même avec un reliquat  de commandes signées en 2010, le chiffre d’affaires a baissé en moyenne de 54%. 69% des entreprises sont pessimistes et craignent une baisse de l’activité pour le second trimestre 2011.
 
La puissance installée en 2011 sera probablement moins importante que celle installée en 2010. Nous envisageons de rencontrer ERDF pour connaître en détails l’état du photovoltaïque au 30 juin 2011.
La croissance avant le moratoire était quasiment de 100% par an ce qui incitait les entreprises à investir et à former des équipes qualifiées. Avec un objectif français de 16 GWc en 2020 ( proposition d’HESPUL et des différents participants à la concertation durant le moratoire), nous aurions pu espérer créer de 6 000 à 9 000 emplois dans la région Nord, Pas-de-Calais à l’horizon 2016. En parallèle, sur la région, plusieurs formations diplômantes ont émergé, formant et orientant des étudiants qualifiés vers des débouchés, en partie, sur cette filière photovoltaïque. En voici une liste non exhaustive :
• Licence professionnelle à l’université Lille 1,
• Formations (techniciens, bac pro, BTS...) au lycée Pasteur d'Hénin-Beaumont, au lycée Baggio à Lille, au lycée Joseph Marie Jacquard à Caudry, etc...
• Bac pro et BTS au lycée Baggio,
• Mastère spécialisé SYSPEC à Lille, etc...
 
Ainsi, plus d’une centaine d’étudiants sont formés chaque année, en Nord-Pas de Calais, sur cette thématique avec des perspectives de débouchés quasi inexistantes sur l’année 2011.
 
Quelques suggestions afin d’épauler la filière et lui permettre de passer ce cap difficile.
 
- Une mobilisation de la commande publique, les toitures des bâtiments publics représentant une surface de plusieurs milliers de m2 disponibles pour le photovoltaïque, notamment celles des bâtiments d’enseignement ou de santé.
- Un soutien de la Région aux projets collectifs et aux organismes qui aident à leur réalisation tels que Solis coop dont la création est à finaliser rapidement.
- Une mobilisation des aides existantes (au besoin, création d’un fonds régional spécifique) pour les entreprises du Nord, Pas-de-Calais en difficulté  sous la forme d’avances remboursables.
- La mise en œuvre d’une « charte régionale de qualité » du type de la Charte Solaire en Nord, qui engage les entreprises sur la qualité des matériels et des installations.
- La mise  en place d'une campagne de communication de promotion de cette
production d’énergie afin de regagner la confiance des habitants de la Région (confiance détruite par les medias).
- L'incitation  des agriculteurs et des entreprises à recourir à une production d’énergie renouvelable.
- La demande au gouvernement de la régionalisation des tarifs d’achat et de la redéfinition d’une politique cohérente de soutien à la filière.
 L’association avait fait des propositions lors de la concertation pendant la période du moratoire. Nous avons pu constater qu’aucune d’elles n’avait été prise en considération.
 
Les résultats de cette enquête et nos suggestions ont été communiqués à la présidence de la Région.
 
Solaire en Nord
Association loi 1901 créée en 2005
La dynamique photovoltaïque pour le Nord-Pas de Calais
Le recours à l’énergie solaire est inéluctable

Version Imprimable PDF >>>
http://solaire.en.nord.free.fr/communique/11-05-26ComPresse.pdf